Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil

Mots-clés

histoire des sciences Académie

Les activités de l'académie des sciences

Bernard Castaing

Laboratoire de Physique, Ecole Normale Supérieure de Lyon

Delphine Chareyron

03/09/2014

Résumé

Cet article présente la création, les missions et le fonctionnement de l'Académie des sciences.


La création de l'Académie des sciences

Au 17ème siècle, il existait des cercles de savants qui se réunissaient autour d'un mécène ou d'une personnalité érudite. Colbert choisit un petit groupe que se retrouva le 22 décembre 1666 dans la bibliothèque du Roi. Après une trentaine d'années de réunions informelles, Louis XIV donna à ce groupe un règlement, et en fit l'Académie Royale. Dès le début, ses rôles furent donc l'encouragement des sciences et le conseil auprès du pouvoir.

Figure 1 : Colbert présente à Louis XIV les membres de l'Académie Royale des sciences. Source wikipedia.

Les activités de l'Académie

Ces deux rôles restent au centre de ses activités, même si les moyens ont changé. L'Académie publie régulièrement des rapports sur des questions cruciales, soit à la demande du gouvernement, soit de sa propre initiative. Elle en a publié un récemment sur les gaz de schistes (lien vers le rapport).

Les prix qu'elle décerne viennent de dotations privées pour la plupart, grandes sociétés (EADS, ...) ou legs testamentaires. S'ils ont pu, à l'époque, financer les travaux de Pasteur, par exemple, ils sont surtout aujourd'hui des encouragements personnels. Cependant, l'Académie distribue encore chaque année deux subventions de 700 000 euros à des équipes de recherche.

Les Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, publications scientifiques créées par Arago en 1835, étaient très prestigieux jusqu'à la seconde guerre mondiale. Ils cherchent actuellement un second souffle.

L'Académie se soucie aussi de l'enseignement des sciences. Elle est à l'origine de l'opération « La main à la pâte », cherchant à rénover l'enseignement des sciences à l'école primaire et au collège. L'Académie se soucie aussi de nombreux problèmes liés aux sciences, comme le sort de scientifiques inquiétés dans l'exercice de leur métier dans le monde, les problèmes d'éthique, etc ...

Les membres de l'Académie

Pour éviter d'attendre un décès pour ouvrir un poste, chaque académicien, à ses 75 ans, « sort de l'effectif de référence », qui est limité à 250 membres. A chaque élection, la moitié des postes doit être réservée à des candidats de moins de 55 ans. Sur chaque poste, une commission, formée aux trois quarts des membres de la discipline concernée plus un quart de membres extérieurs à la discipline, choisit un premier et un second nom dans une liste, d'au moins trois noms, proposée par les membres de la discipline. Ce choix est ensuite approuvé, ou non, par l'ensemble de l'Académie.

Figure 2 : Salle de conférences. Source site de l'Académie des sciences.

Les séances, à peu près tous les mardis, comprennent souvent un ou plusieurs exposés scientifiques sur une question d'actualité. On y examine aussi les rapports préparés par les commissions et les décisions à prendre comme l'acceptation de dotation pour des prix, le parrainage de fondations, etc...

Figure 3 : Palais de l'Institut de France. Source site de l'Académie des sciences.

Lien vers le site de l'Académie des sciences.