Mots clés :
imagerie médicale, médecine nucléaire, traceur radioactif, tomographie par émission de positons, TEP, rayon gamma, cyclotron, imagerie par résonance magnétique, IRM, cerveau, RMN, Résonance magnétique nucléaire

L'imagerie médicale au CEA

CEA, Espace Jeunes

Thèmes/La radioactivité/L'imagerie médicale

Catherine Simand

04 - 03 - 2009

Résumé

Un lien vers un dossier thématique du CEA sur l'imagerie médicale et les recherches actuelles au CEA dans ce domaine. Principe de la médecine nucléaire, utilisation de traceurs radioactifs, tomographie par émission de positons, imagerie par résonance magnétique.


Un dossier thématique du site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) - espace Jeunes, consacré à « L'imagerie médicale ».

Introduction du dossier :

La médecine nucléaire et l'imagerie fonctionnelle sont nées de la volonté du CEA de promouvoir et de développer les applications du nucléaire dans les domaines de la biologie et de la santé. La médecine nucléaire repose sur l'utilisation d'isotopes radioactifs à des fins diagnostiques et thérapeutiques. Son essor n'aurait pas été possible sans les acquis de la physique atomique et nucléaire. Parmi les découvertes décisives, celle des radioéléments artificiels par Irène et Frédéric Joliot en 1934. À cette époque et pour la première fois, un isotope radioactif de courte durée de vie est créé. Les isotopes, qu'ils soient naturels ou synthétiques, possèdent les mêmes propriétés chimiques que leurs homologues non radioactifs. Seule différence : ils sont instables et cette instabilité provoque une désintégration qui se traduit par l'émission de rayonnements. Il suffit alors de disposer d'outils de détection appropriés pour les suivre à la trace. Cette notion de traceur date de 1913. Elle fut inventée par George de Hevesy et se trouve à la base du concept fondateur de la médecine nucléaire. En découvrant les moyens de produire des isotopes radioactifs, Irène et Frédéric Joliot offraient à la recherche en biologie des outils nucléaires d'une efficacité sans équivalent. La médecine nucléaire et l'imagerie fonctionnelle sont aujourd'hui les seules techniques susceptibles d'apporter des informations extrêmement précises sur les organismes vivants de manière non traumatique, et sans en perturber les grands équilibres. La tomographie par émission de positons (TEP) et l'imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) constituent les principales techniques d'imagerie mises en œuvre au CEA dans le cadre des recherches en neuro-imagerie. Ces techniques connaissent aujourd'hui un essor important et se révèlent de plus en plus indispensables aux neurosciences mais aussi à l'innovation thérapeutique ou encore à la cancérologie.

Plan du dossier :

  • Les principes et les outils : les principales dates de l'histoire de l'imagerie médicale, les techniques basées sur les rayonnements, la tomographie par émission de positons (TEP) ;
  • Les applications aux neurosciences ;
  • Autres applications thérapeutiques (cancérologie, usage de la TEP à la détermination d'une posologie...) ;
  • L'imagerie médicale de demain, au CEA.

Bonne lecture !

  • eduscol.gif
  • ens-lyon.gif