Mots clés :
occultation, Vénus, Lune

Occultation de Vénus par la Lune le 1er décembre 2008, vers 17h (France, heure légale)

Pierre Thomas

Laboratoire de Sciences de la Terre / ENS Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

24 - 11 - 2008

Résumé

Vénus a rendez-vous avec la Lune en début de soirée.


Figure 1. Série de montages montrant l'occultation de Vénus par la Lune telle qu'on devrait la voir de l'Ouest de l'Europe le 1er décembre 2008 autour de 17-18h (heure légale française). Le phénomène aura lieu assez bas sur l'horizon, en direction du Sud-Ouest.

Série de montages montrant l'occultation de Vénus par la Lune telle qu'on devrait la voir de l'Ouest de l'Europe le 1er décembre 2008 autour de 17-18h (heure légale française). Le phénomène aura lieu assez bas sur l'horizon, en direction du Sud-Ouest.
Série de montages montrant l'occultation de Vénus par la Lune telle qu'on devrait la voir de l'Ouest de l'Europe le 1er décembre 2008 autour de 17-18h (heure légale française). Le phénomène aura lieu assez bas sur l'horizon, en direction du Sud-Ouest.

Dans ce montage, Vénus est supposée fixe. Dans la réalité, la Terre tournant sur elle même, Vénus sera de plus en plus basse sur l'horizon. La Lune, qui sera « en bas à droite » de Vénus en début de soirée, remontera en direction du « haut à gauche », passera devant Vénus entre 16h 50 et 18h 20 (horaire donné pour Paris, en heure légale). La Lune sera visible sous forme d'un fin croissant, le reste du globe étant invisible, ou éventuellement visible grâce à la lumière cendrée en cas de ciel très clair et à l'Est de la France où le ciel sera plus sombre. Comme le phénomène se déroulera au crépuscule (coucher du Soleil à 16h55 à Paris), le ciel sera de plus en plus sombre. Les habitants de l'Ouest de la France verront mal l'équivalent des premières images, car le ciel ne sera pas très sombre. Au fur et à mesure de l'assombrissement du ciel, Jupiter, non figuré sur ce montage, apparaîtra 1,5° (4 fois le diamètre apparent de la pleine Lune) en haut à droite du tandem Vénus-Lune.

Ce montage est basé sur des images de la conjonction Lune-Vénus du 19 février 2007.


Le lundi 1er décembre, Vénus aura rendez-vous avec la Lune.

À quelques degrés près, toutes les planètes tournent autour du Soleil dans un même plan, appelé « plan de l'écliptique ». À 4° près, la Lune tourne aussi autour de la Terre dans ce même plan. Cela se traduit de la manière suivante dans les observations : vus depuis la Terre, Soleil, Lune et planètes se déplacent apparemment sur la voûte céleste en suivant un même grand cercle, l'écliptique. Douze constellations sont traversées par ce cercle, et ont de ce fait « droit » à un « statut particulier » et sont appelées constellations du zodiaque.

La Lune, le Soleil et les planètes suivent donc ce grand cercle, et passent leur temps à se doubler et parfois se croiser. Quand la Lune passe (apparemment) très près du Soleil, elle est totalement invisible, et c'est la nouvelle Lune (c'est même une éclipse de Soleil si la Lune passe exactement devant le Soleil). Quand le soleil s'approche apparemment des planètes, cela a évidemment lieu en plein jour, et c'est également totalement invisible. Quand la Lune et une planète se rapprochent (apparemment), ou quand deux planètes se rapprochent, on parle de conjonction. Quand la Lune passe exactement devant une planète, elle la cache pendant plusieurs dizaines de minutes, et on parle d'occultation. Quand il y a une occultation, elle n'est pas visible de toutes les régions de la moitié de la Terre d'où l'on peut voir la Lune, car il faut que la planète, la Lune et l'observateur soient parfaitement alignés. On ne verra une occultation que dans une région donnée ; en dehors de cette région, les observateurs ne verront qu'une conjonction proche.

La Lune faisant un tour de l'écliptique en 1 mois, il y a 5 conjonctions/occultations théoriques par mois entre la Lune et les 5 planètes visibles à l'œil nu (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne). Comme Lune et planètes n'orbitent pas parfaitement dans le même plan, les rapprochements vont des conjonctions relativement éloignées (les plus fréquentes et absolument pas spectaculaires) aux conjonctions proches, et beaucoup plus rarement, aux occultations. La moitié (statistiquement) de ces conjonctions/occultations ont lieu la nuit et sont parfaitement observables.

Les conjonctions-occultations Lune-Vénus sont particulièrement spectaculaires, à cause de la brillance de Vénus. Ce 1er décembre 2008, les habitants de l'Ouest de l'Europe auront la chance (si la météo le permet) d'assister à une telle occultation de Vénus par la Lune. Le phénomène aura lieu aux environs de 16h45-18h 30, mais les horaires exacts dépendent des régions. Pour Paris, l'occultation commencera à 16h 50 pour se terminer à 18h 20 (heure légale). Les horaires de l'occultation de Vénus par la Lune pour 10 autres villes de France sont données par la Société Astronomique de France (en temps universel, heure légale française d'hiver = heure TU + 1h).

En ce début du mois de décembre, le soir tombe assez tôt, et l'occultation débutera environ au coucher du soleil (à Paris), après le coucher du soleil pour les habitant de l'Est de la France, avant pour les habitant de l'Ouest. La Lune et Vénus seront basses sur l'horizon, et il faudra choisir un site d'observation dégagé vers le Sud-Ouest. Le phénomène sera particulièrement spectaculaire, car la Lune sera réduite à un fin croissant. Le reste du globe lunaire pourra malgré tout être visible (selon la luminosité du ciel qui dépend de l'heure et de la brume, et selon qu'on se situe à l'Est ou à l'Ouest de la France ), éclairé faiblement par une lumière grisée : la lumière cendrée. Cette partie grisée correspond à la partie nocturne du globe lunaire éclairée par la réflexion du Soleil sur la Terre (un habitant de la Lune verrait alors une Terre quasi pleine, et assisterait à un splendide « clair de Terre »). Et on aura la chance de voir Vénus disparaître derrière la partie cendrée du globe lunaire (ou dans le bleu du ciel si la partie sombre de la Lune n'est pas visible). Cela permettra de bien voir la disparition de Vénus sans être trop gêné par la forte luminosité du croissant lunaire. La réapparition de Vénus du côté du croissant très lumineux sera peut-être moins spectaculaire. La présence de Jupiter 1,5° en haut à droite du tandem Vénus-Lune complètera le tableau.

Dans la nuit du 23 au 24 décembre 2007, les habitants de la Scandinavie ont pu observer une occultation de Mars par la Lune, qui était alors pleine. Vue depuis la France, on n'a pu assister qu'à une conjonction très rapprochée. Les 3 images suivantes représentent des images de cette conjonction rapprochée, prises avec un simple appareil photo (téléobjectif de 200 mm) depuis la banlieue de Clermont-Ferrand.

Figure 2. Montage de 10 images montrant le rapprochement Lune-Mars de décembre 2007, la Lune étant fixe par rapport au champ de l'image

Montage de 10 images montrant le rapprochement Lune-Mars de décembre 2007, la Lune étant fixe par rapport au champ de l'image
Montage de 10 images montrant le rapprochement Lune-Mars de décembre 2007, la Lune étant fixe par rapport au champ de l'image

Pour que Mars, beaucoup moins lumineux que la Lune, soit visible, il est nécessaire de violemment surexposer la Lune, qui apparaît alors totalement blanche.


 

Figure 3. Photographie prise le 24 décembre 2007 à 5h 40 montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars

Photographie prise le 24 décembre 2007 à 5h 40 montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars
Photographie prise le 24 décembre 2007 à 5h 40 montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars

Pour que Mars soit visible, il a été nécessaire de fixer la sensibilité de l'appareil au maximum, ce qui fait que la Lune est surexposée.


Figure 4. Montage de 2 photographies montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars (24 décembre 2007)

Montage de 2 photographies montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars (24 décembre 2007)
Montage de 2 photographies montrant une conjonction rapprochée Lune-Mars (24 décembre 2007)

La première photo, celle de la Lune, a été prise avec une sensibilité réduite au maximum. La deuxième photo, celle de Mars, a été prise avec une très grande sensibilité.


Si certains d'entre vous réalisent de belles images de cette occultation du 1er décembre 2008, n'hésitez pas à nous les envoyer ; peut-être les publierons nous (avec votre accord).

Essayez de bien profiter de cette occultation de Vénus. En effet, la prochaine occultation de « l'Étoile du Berger » visible de France métropolitaine n'aura lieu que dans 7 ans et demi, le 6 avril 2016.

... Fims de d'occultation de Vénus par la Lune :

  • eduscol.gif
  • ens-lyon.gif