Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Brèves écrites Le programme Astroparticules du CNRS s'achève : premier bilan et perspectives

Le programme Astroparticules du CNRS s'achève : premier bilan et perspectives

Lancé en 2000, le grand programme du CNRS « Astroparticules », consacré à la détection des particules venues de l'espace, s'est achevé en décembre 2007. Le responsable de ce programme, Stavros Katsanevas, présente les résultats obtenus et les objectif du nouveau grand programme « Particules et Univers : observation, données, information » qui prend la suite.
Les astroparticules sont des particules qui viennent de l'espace et qui sont produites par des phénomènes violents comme les réactions de fusion dans les étoiles ou l’effondrement de « supernovae ». Le programme « Astroparticules » a permis au CNRS de jouer un rôle pionnier dans la réalisation de plusieurs grandes installations visant à détecter ces astroparticules, notamment : - le réseau des télescopes franco-allemands HESS en Namibie, capable de détecter des rayons gamma de très haute énergie ; - l’observatoire de rayons cosmiques de très haute énergie Pierre Auger en Argentine ; - le télescope sous-marin de neutrinos de haute énergie Antares au sud de Toulon ; - l’antenne de détection d’ondes gravitationnelles franco-italienne Virgo à Pise, en Italie. Lire l'entretien avec Stavros Katsanevas, publié par le Journal du CNRS - N°221 - Juin 2008 - L'europe Pour en savoir plus : Consultez sur CultureSciences-Physique : - « Astronomie des rayons gamma avec le télescope HESS », une conférence de Fabrice Feinstein, du Laboratoire de physique théorique et astroparticules de Montpellier ; - A l’écoute des étoiles… les détecteurs interférométriques d’ondes gravitationnelles, une conférence de Didier Verkindt, du Laboratoire d'Annecy-le-Vieux de Physique des Particules ; - Des nouvelles d'Antares : Antares, un télescope sous-marin pour détecter les neutrinos. Et ailleurs sur la toile : - La vidéothèque du CNRS présente un film « Les yeux d’Antares » de J.-F. Dars et A. Papillault (2004, 52 min.), qui peut être visionné en ligne à l’adresse suivante : http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id;_doc=1201 ; - le site web de l'Observatoire de rayons cosmiques Pierre Auger (en anglais).