La rétroaction vidéo : fiche technique

Philippe Saadé

Gabrielle Bonnet

Florence Kalfoun

Gabrielle Bonnet

04 - 11 - 2004

Résumé

Une caméra, une télévision, une bougie... avec ce seul matériel, vous pouvez obtenir des images remarquables. La raison ? Le phénomène de rétroaction vidéo entre la caméra et l'écran. Dans cet article, nous présentons de nombreuses images de réotroaction vidéo ainsi qu'un protocole expérimental qui devrait vous permettre de faire l'expérience vous-même.



Pour voir plus d'images encore, accédez à la galerie d'images de la rétroaction vidéo !

Définition : qu'est-ce que c'est que la rétroaction vidéo ?

Lorsque l'on filme un écran de télévision avec une caméra, et que l'on renvoie l'image filmée par la caméra (donc l'image de l'écran) sur l'écran du téléviseur, il se passe des phénomènes particuliers que l'on a appelés "rétroaction vidéo".

Ci-dessous, vous pouvez voir un petit enregistrement de ce qui apparaît à l'écran lorsqu'on fait un montage de rétroaction vidéo. Pour cela, cliquez sur l'image !

Pour visualiser cette vidéo, vous avez besoin du lecteur Real Player. Vous pouvez télécharger gratuitement Real Player pour Windows ou Real Player pour Mac OS X ou Real Player pour Linux.


Protocole expérimental

Il n'y a pas qu'une seule façon de faire de la rétroaction vidéo. Le film ci-dessus a été réalisé avec un montage dans lequel une bougie est placée entre la caméra et l'écran de télévision, de ce fait, la caméra filme en principe, et la bougie, et l'écran, comme dans la photo ci-dessous :


En fait, ceci n'est pas suffisant pour que l'expérience marche. D'autres conditions doivent être réunies pour un succès optimal de l'expérience.

Tout d'abord, on tiendra la caméra quasiment à l'envers (le mieux est de la tenir à l'envers, puis de la tourner). L'angle que la caméra fait avec sa position normale détermine la symétrie de l'image obtenue.

Voici pêle-mèle les autres conditions qui nous ont permis de "faire marcher" l'expérience (sachant que les conditions "qui marchent" ne sont certainement pas uniques) : on règlera la caméra de telle sorte que le rapport de zoom (rapport de taille entre la bougie et l'image que l'on obtient sur l'écran) soit quasiment égal à 1. On fera la netteté sur la flamme de la bougie. On règlera la luminosité du moniteur de télévision quasiment au minimum et le contraste au maximum. Enfin, on obtiendra les meilleures images, non pas en filmant la bougie elle-même... Mais en filmant son reflet sur l'écran du téléviseur !

Une fois ces conditions réunies, vous allez vous éloigner un peu de l'écran de telle sorte que le rapport de zoom soit légèrement inférieur à 1. Vous devez obtenir des spirales lumineuses se rejoignant au centre de l'écran. Si vous avez trop de lumière sur l'écran, diminuez l'ouverture de la caméra. Si au contraire vous n'obtenez pas les spirales ci-dessous faute de luminosité, augmentez l'ouverture de la caméra jusqu'à voir ces spirales apparaître... Une fois ceci obtenu, vous êtes prêts!!


A partir de ce moment, pour faire varier les images, on vous conseille de vous rapprocher de l'écran, puis de faire varier encore votre distance à l'écran selon l'image obtenue, et de faire tourner légèrement la caméra pour obtenir des images avec une autre symétrie. Bonne chance!

... Comment ça marche ?

Le protocole expérimental ci-dessus peut sembler bien mystérieux !

En fait, à certains égards, il l'est encore pour nous : plus exactement, la quasi-totalité des réglages s'explique bien, mais il y a encore une zone d'ombre pour l'un d'entre eux (pourquoi faire la netteté sur la flamme de la bougie alors que l'on filmera finalement pour l'essentiel son reflet sur l'écran de télévision?). De plus, sans images, certaines explications seraient difficiles à saisir... Voilà pourquoi nous mettons au point une explication détaillée et imagée des phénomènes physiques à l'origine du phénomène de rétroaction vidéo...

Nous la mettrons en ligne sur ce même site dès qu'elle sera prête ! Revenez donc nous voir !

  • eduscol.gif
  • ens-lyon.gif