Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil

La recherche d'autres terres dans l'Univers

Michel Mayor

Université de Genève

Catherine Simand

Conférence du cycle 2009 des Grandes Conférences de Lyon, organisé par l'Université de Lyon, en partenariat avec la Ville de Lyon, le CCSTI du Rhône, et avec le concours de l'Université Lumière Lyon2 - 23 avril 2009. Proposée dans le cadre de l'Année Mondiale de l'Astronomie 2009.

04/06/2009

Résumé

Une conférence de Michel Mayor, astrophysicien, qui est avec Didier Queloz, le découvreur de la première planète extrasolaire en 1995. Depuis plus de 300 planètes extrasolaires ont été détectées. Très récemment il a même été possible d'obtenir les premières images de planètes géantes gazeuses, ainsi que de ''petites planètes'' (masses de 2 à 30 masses terrestres environ). Ces détections résultent essentiellement de l'amélioration de la sensibilité et de la stabilité des spectrographes actuels. Pourra-t-on découvrir des planètes encore plus petites ? Quelles sont les difficultés pour cela ?


Michel Mayor est astrophysicien. Membre de l'observatoire de Genève et professeur à l'université de Genève, il est, avec Didier Queloz, le découvreur de la première planète extrasolaire autour d'une étoile de la séquence principale, 51 Pegasi, en 1995. Il a dirigé l'observatoire de Genève entre 1998 et 2004.

Résumé de la conférence  : Au cours des 14 dernières années plus de 300 planètes extrasolaires ont été détectées. Très récemment il a même été possible d'obtenir les premières images de planètes géantes gazeuses : un exploit observationnel. Ces premières découvertes nous ont révélé la diversité insoupçonnée des systèmes planétaires extrasolaires : des périodes orbitales aussi brèves qu'un jour ou des orbites extrêmement allongées. Cette diversité observée a imposé des révisions importantes de la théorie de la formation des systèmes planétaires. Au cours des trois dernières années, une nouvelle population planétaire a été détectée ayant des masses de 2 à 30 masses terrestres environ. Ces détections résultent essentiellement de l'amélioration de la sensibilité et de la stabilité des spectrographes actuels. Pourra-t-on découvrir des planètes encore plus petites ? Quelles sont les difficultés pour cela ? La combinaison des détections de transits planétaires attendus des missions spatiales et des vitesses stellaires ultra-précises offre des espoirs de détection de planètes similaires à la Terre. Et, pourquoi pas, des planètes susceptibles de permettre le développement de la vie. Nous sommes encore au début d'un nouveau chapitre : l'astrobiologie.

Visualiser la conférence  : Le podcast de la conférence « La recherche d'autres terres dans l'Univers » (vidéo MPEG-4, 330 Mo).

Les Grandes Conférences de Lyon  : L'Université de Lyon organise le cycle des Grandes Conférences de Lyon, en partenariat avec la Ville de Lyon, le CCSTI du Rhône, et avec le concours de l'Université Lumière Lyon2. Ces conférences, d'accès libre et gratuit, ouvertes à un très large public, permettent d'accueillir chaque année plusieurs grands spécialistes de renommée nationale ou internationale, pour aborder les grandes problématiques scientifiques et apporter leur part au débat public, autour des avancées de la recherche et des grandes questions de société.