Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Décoller du Scotch® rapidement et silencieusement

Décoller du Scotch® rapidement et silencieusement

Une actualité de l'Institut de physique du CNRS

Une stratégie mécanique pour réduire l’irrégularité du pelage des films adhésifs.

Le "scriiich" caractéristique du décollement d’un adhésif est la signature d’une instabilité mécanique indésirable dans de nombreuses circonstances. Dans l’industrie, ce phénomène endommage l’adhésif, réduit ses performances et produit un bruit au-delà des normes sonores, tandis qu’en médecine, le patient à qui l’on enlève un pansement subit des douleurs et parfois même des blessures supplémentaires.

En analysant de manière systématique la dynamique du décollement d’un adhésif, des physiciens de l’Institut lumière matière - ILM (CNRS/Univ. Lyon 1), du Laboratoire de physique de l’ENS Lyon (CNRS/ENS Lyon/Univ. Lyon 1) et du laboratoire FAST (CNRS/Univ. Paris-Sud), viennent de montrer que l’augmentation de l’angle de décollement réduit très fortement les instabilités.

Lorsqu’elles ne sont pas supprimées, leur amplitude est atténuée, ce qui diminue de manière très importante les conséquences néfastes. Ce travail est publié dans la revue Soft Matter. Il pourrait conduire à de nouvelles stratégies purement mécaniques dans la conception de systèmes de pelage, en favorisant des géométries imposant un angle de décollement important et permettre ainsi une réduction des nuisances sonores et mécaniques.

Plus d'information sur le site de l'institut de physique du CNRS.

Illustration schématique montrant la géométrie de pelage d’un ruban adhésif et l’évolution du signal de position du point de pelage par rapport au mouvement moyen imposé, en fonction de l’angle. Pour un angle de pelage faible, une instabilité de stick-slip de forte amplitude, en dent de scie est observée. Pour un angle de pelage important, l’instabilité est sinusoïdale, de faible amplitude.