Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Brèves écrites Un nouveau pas pour déclencher la foudre par laser

Un nouveau pas pour déclencher la foudre par laser

L'équipe de chercheurs franco-germano-suisse Téramobile a réussi pour la première fois à créer des micro-décharges dans un nuage d'orage grâce à un laser : un nouveau pas pour déclencher la foudre. Téramobile rassemble notamment des chercheurs du Laboratoire d'optique appliquée (CNRS/École nationale supérieure des techniques avancées/École Polytechnique/Université Paris 11) et du Laboratoire de Spectrométrie Ionique et Moléculaire (CNRS/Université Lyon 1).
Pour ces expériences de terrain, les chercheurs se sont appuyés sur les performances exceptionnelles du laser Téramobile le laser mobile le plus puissant au monde, qu’ils ont transporté aux États-Unis pour la première fois à cette occasion. Ce laser produit des flashes extrêmement puissants (4 térawatts, c’est-à-dire 4000 milliards de Watts, l’équivalent de 1000 centrales électriques) pendant un très bref instant (100 femtosecondes, soit un dix-millième de milliardième de seconde). Avec une telle puissance, le laser ionise l’air, qui devient conducteur de l’électricité sur une distance de plus de 100 mètres, bien plus longue qu’un paratonnerre classique. Le filament conducteur généré par le laser, pointé vers les nuages d’orage, se comporte comme une pointe métallique dirigée vers une électrode chargée. Il initie des « décharges couronnes », de petites décharges diffuses aux effluves bleutées que l’on observe souvent par temps d’orage à l’extrémité des piolets des alpinistes ou des mâts des bateaux. Ces résultats, obtenus lors d'une campagne d'expériences de terrain, sont publiés le 14 avril 2008 sur le site de la revue Optics Express. Lire la totalité du communiqué sur le site du CNRS