Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Brèves écrites LHC : premier faisceau de protons prévu pour le 10 septembre

LHC : premier faisceau de protons prévu pour le 10 septembre

Le CERN a annoncé le démarrage du LHC (Large hadron collider, le grand collisionneur de hadrons), pour le 10 septembre, matérialisé par l'injection du premier faisceau de particules au sein du collisionneur.
Le compte à rebours pour l'injection du premier faisceau dans le LHC a commencé. Les huit secteurs ont tous été refroidis. Plus ou moins complexes, environ 1400 tests électriques, d'essais et de mise sous tension des équipements sont en cours. Des tests de sécurité sont aussi effectués avant la mise en circulation du faisceau, le but étant d'éviter que quelqu’un ne se trouve dans le tunnel en sa présence ! À la fin juillet, ce travail était presque fini ; les huit secteurs étaient descendus à leur température d’exploitation de -271°C, soit 1,9 degré au-dessus du zéro absolu. L'étape suivante est la synchronisation du LHC avec l’accélérateur SPS (Supersynchrotron à protons), qui forme le dernier maillon de la chaîne d’injection dans le LHC. Le fonctionnement des deux machines doit être calé avec une précision de l’ordre d'une fraction de nanoseconde. Cette synchronisation a réussi les 8 et 9 août pour le faisceau circulant en sens horaire dans le LHC ; le système de synchronisation pour le faisceau de sens antihoraire a été testé avec succès le week-end du 22 août. Un paquet de particules a été envoyé dans le tube de faisceau du LHC depuis la ligne de transfert ; il a été conduit sur environ 3 kilomètres dans l’anneau. Les essais se poursuivront en septembre ; il s’agit de s’assurer que toute la machine est capable de produire l’accélération et la collision des particules à 5 TeV (teraélectronvolt, 1 TeV = 10^12 eV), qui est l’énergie de faisceau prévue pour 2008. Sauf incident, le premier faisceau circulera dans le LHC le 10 septembre à une énergie d’injection de 450 GeV (0,45 TeV). Rappelons que de nombreuses équipes de chercheurs français participent à ce projet (CEA, IN2P3/CNRS). Pour en savoir plus : - Ecoutez sur CultureSciences-Physique « Le collisionneur hadronique du CERN (LHC) : une approche de l'attomonde », une conférence de Bernard Ille, directeur de l'Institut de Physique Nucléaire de Lyon ; - Lisez « LHC, un géant s’éveille », magazine Les défis du CEA n°133 (juillet-août 2008).