Ressources scientifiques
pour l’enseignement de la physique

Un partenariat entre

ENS Lyon Eduscol
Outils personnels
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Brèves écrites Redémarrage du LHC sur les chapeaux de roue... ou plutôt d'anneau !

Redémarrage du LHC sur les chapeaux de roue... ou plutôt d'anneau !

Depuis le 20 novembre 2009 les faisceaux de particules circulent à nouveau dans le Grand collisionneur de hadrons du CERN (LHC). Et dès le 30 novembre, c'est devenu l'accélérateur de particules ayant l'énergie la plus élevée au monde : son double faisceau de protons a été porté à une énergie de 1,18 TeV.
Après le dysfonctionnement grave de septembre 2008 ayant entraîné un arrêt du collisionneur, le CERN a passé plus d'un an à réparer et consolider la machine. La nouvelle mise en service du LHC a commencé pendant l'été. Le LHC a atteint sa température de fonctionnement de 1,9 Kelvin, soit environ -271 degrés Celsius, le 8 octobre. Des particules ont été injectées le 23 octobre, sans qu'elles circulent. Les premiers faisceaux ont été injectés le 20 novembre. Pendant les jours qui ont suivi, les opérateurs ont fait tourner des faisceaux dans l’anneau alternativement dans les deux sens de circulation, à une énergie d'injection de 450 GeV, en portant progressivement la durée de vie du faisceau à 10 heures environ. Le lundi 23 novembre, deux faisceaux ont circulé ensemble pour la première fois et les quatre grands détecteurs du LHC ont enregistré leurs premières données de collision. Le 30 novembre, les deux faisceaux du LHC ont atteint l’énergie de 1,18 TeV. Le précédent record mondial, 0,98 TeV, était détenu depuis 2001 par le collisionneur Tévatron, du Laboratoire national de l'accélérateur Fermi, aux États-Unis. Une plus forte intensité est requise pour obtenir des taux de collisions proton-proton significatifs. La phase de mise en service en cours vise à accroître l'intensité du faisceau en toute sécurité. Après quoi les équipes du LHC procéderont à des collisions de faisceaux à des fins d'étalonnage jusqu'à la fin de l'année. Les premiers résultats de physique du LHC sont prévus pour le premier trimestre 2010, à une énergie de collision de 7 TeV (3,5 TeV par faisceau). À suivre...